Les bruits de couloir

L’épisode de podcast

Aujourd’hui, c’est un épisode où je mets les pieds dans le plat !

Le thème de la semaine est, les bruits de couloir. Néfastes au quotidien, ils polluent la vie d’une entreprise, détériore la culture de celle-ci et ne permettent pas de développer un environnement sain.

Dans l’épisode du jour, je vous explique : quel est leur impact sur l’entreprise et quelles sont les solutions pour les stopper ?

« La parole est puissante ! »

D’après le livre de Miguel Ruiz, les 4 accords toltèques : 2 de ces accords, rythme notre quotidien sans s’en apercevoir.

  • Le premier : Que votre parole soit impeccable.
  • Le second : Ne faites aucune supposition.

Dans la gestion de votre communication interne au quotidien, ce sont deux éléments à respecter. Moi la première, j’ai tendance à déformer ce qui n’est pas la réalité. Parfois, une simple supposition peu prendre une ampleur considérable et provoquer des répercussions auxquelles on ne s’attendait pas.

« La parole est puissante, ne surtout pas la sous-estimée. »

Malheureusement, les bruits de couloir sont récurrents en entreprise. A les laisser perdurer et à ne pas prendre en compte, ” ces ragots de la machine à café”, peuvent provoquer 3 conséquences sur l’environnement des collaborateurs :

  1. Elle créée des tensions,
  2. Elle créée des injustices,
  3. Elle créée de l’incompréhension.

Bien évidemment, il est important d’écouter ce qu’il se dit dans les couloirs. Souvent, ces rumeurs expriment les besoins des salariés au sein de la structure.

Comment faire pour réduire les bruits de couloir ?

Atténuer ces mauvaises habitudes, est difficile. Mais bonne nouvelle, il y a toujours une solution.

En voici 3 👇

1 – On stop la rétention d’informations

Soyons honnête envers tout le monde. La vérité n’est pas toujours agréable à entendre, mais elle à le mérite d’exister et les choses sont dites. Il est important, d’éviter les « ils nous cachent des choses », pour stopper toutes les spéculations autour des projets de l’entreprise, il ne faut pas avoir peur de dire les choses, pour éviter les suppositions.

Vous vous apercevrez que vos collaborateurs, accepteront plus facilement les nouvelles de l’entreprise, si vous leur expliquez le pourquoi, du comment et vers quelle direction vous souhaitez les emmener.

2 – On arrête le favoritisme

Pour y parvenir, on communique le même message à tout le monde et au même moment.
Tous vos collaborateurs, sans exception ont le droit d’obtenir la même information, au même moment. Cela évitera de faire ressentir à vos salariés de l’injustice et de créer des fractures entre eux.

3 – On implique les collaborateurs

Afin que les projets soient bien accueillis, encore une fois, sans grande surprise, on implique tout le monde. 

Pour y parvenir, plusieurs solutions s’offrent à vous : groupe de projet, brainstorming, boite à idées. De plus, il est toujours bien reçu par les salariés, de mettre en place un suivi des projets qui sont en cours.

💡 En développant, pour chacun des projets, un tableau de bord, ou on y retrouve : les objectifs, la durée, les étapes, les avancées, les collaborateurs investis.
Il faudra le mettre à jour régulièrement, pour permettre aux collaborateurs de suivre chacune des étapes et de voir l’aboutissement des projets de l’entreprise.

La mise en place de ces 3 conseils au sein de votre entreprise vous permettra, d’atténuer les bruits de couloirs, les tensions et les incompréhensions au sein de votre structure.

💬 Avez-vous déjà mis en place une de ces solutions ?

J’espère que ce podcast et cet article vous auront aidé.
Je reste à votre disposition pour de plus amples informations.

Angélique Nagels
Angélique Nagels

Pipelette à lunette, rémoise et passionnée par son métier, j'ai passé 5 ans derrière les bancs d'écoles de communication et 5 autres à travailler pour des PME. Aujourd'hui, je suis à votre disposition pour vous conseiller dans votre stratégie de communication. L'important pour moi, partager avec vous mon savoir-faire !

2 réponses

  1. Aaaah, la rétention d’information… Ou comment entretenir des tensions qui ne devraient même pas exister 😉
    Mais tout a fait d’accord sur le fait que c’est également le rôle de chacun de prêter attention à sa propre parole !

    1. Merci Anaïs pour ton commentaire 😉
      Diviser pour mieux régner n’a jamais fonctionné dans une entreprise. Je suis partisane de l’union fait la force.
      Et c’est en communiquant que la cohésion se créer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.